26 mars 2011

Nécrologie de comptoir

imagesLa caisse de sécurité sociale a envoyé à ma mère une lettre dans laquelle elle lui proposait de rencontrer l'un de ses conseillers "afin de préparer ses obsèques". Il s'agirait quand même de mourir au plus vite et cesser de creuser le trou de cette pauvre SS. A bientôt 82 ans, Madame, il n'est que temps de partir et pour vous y pousser aider, nous sommes là pour vous faciliter la tâche. Car vous ne voulez sans doute pas vous l'avouer, mais dites-vous bien que vos enfants ont prévu la fosse commune et une pelletée de chaux, en vilains ingrats qu'ils sont, alors que nous, on vous aime plus que des endives braisées et moins qu'hier. Rendez-vous a été pris, ma mère n'étant pas une dégonflée et souhaitant profiter de l'aubaine pour négocier des prix cassés. Y vont pas être déçus, les comiques, ma mère à moi, c'est Ma Dalton croisée avec Calamity Jane.

Une boutique d'obsèques a effacé ce qui pourtant faisait la différence avec ses concurrents. Sur la porte d'entrée en verre, à côté de la vitrine ornée de stèles miniatures "à mes défunts chéris", "à ma marâtre adorée", "à celle qui a fait divorcer mes parents", "à notre joyeux bouliste manchot", "à notre frère d'armes à gauche", répondant à tous les cas de figure possibles. Sur la porte d'entrée donc, collés en lettres grises "Pompes Ahaut, les obsèques qu'il vous faut", ce qui sonne bien, force est de le reconnaître. Et juste en dessous, une précision d'importance "nous vous accompagnons jusqu'au bout". C'est cette dernière qui vient d'être ôtée. Pourquoi, je te le demande, lecteur inquiet ? Tel un pharaon dans son sarcophage, au fond de sa pyramide, tu pouvais donc te faire enterrer avec du personnel vivant. "Nous vous accompagnons jusqu'au bout". C'était clair et précis. On t'assurait un bout d'éternité entouré d'un aéropage de servants dévolus à veiller sur ta carcasse. Et l'Unédic était jouasse. La reprise était assurée, foin du chomedu, y avait du boulot pour tout le monde. Figure-toi que le lobby de la mort organisée s'est mis en marche funèbre  pour interdire ce genre de publicité. Un turnover de personnel trop rapide et une difficulté à faire entrevoir au candidat du poste "technicien stèlaire" un avenir autre que tombal, ténébreux et définitif. En plus, les augmentations, c'est qu'ils les voulaient tout de suite, les coquins. Encore une initiative intelligente tuée dans l'oeuf.

Ma voisine me hèle devant l'immeuble. Elle est amerloque mais sympa. Elle aimerait bien acheter l'appartement qu'elle occupe au 2è. Je me dis que ça fait 30 ans qu'elle aurait pu avoir cette riche idée, étant donné l'actuelle flambée des prix à la capitale. Elle me raconte l'histoire tragique de la propriétaire précédente, la soeur défunte de l'actuel. Vous savez comment elle est morte ? s'enquiert-elle. Accidentellement, je crois, lui réponge. Elle dit oui, mais faut que je vous raconte, c'est affreux mais c'est trop drôle, vous allez voir ! Et de rire tant et plus à l'idée de m'affranchir. Je me demande ce qu'il a pu se passer d'hilarant mais je crois dans l'homme. Eh bien, me dit-elle, entre deux hoquets, elle s'est fait décapiter par une remorque ! C'est horrible, dis-je avec dégoût. Oui, mais (hoquets de rire), je l'avais vue le matin même... elle sortait de chez le coiffeur...

Nous rions de conserve et la brave dame me dit que c'est pas fini. La malheureuse lui avait dit, la veille de son trépas, qu'elle était toute heureuse de son opération de la cataracte des deux yeux et qu'elle y voyait tellement bien dorénavant.

En somme, elle ne s'est pas vue partir et elle est morte en beauté.

 PS : tout est véridique.

Posté par QueenMom à 12:05 - - Commentaires [10] - Permalien [#]


Commentaires sur Nécrologie de comptoir

    Encore un ver ...

    Y a rien de tel qu'une petite bière pour retrouver ses racines ....

    Posté par breucq, 26 mars 2011 à 14:00 | | Répondre
  • hinhinhin !!! bien vu, l'aveugle ! Toujours en verve, Marie.

    Posté par QUEEN MOM, 26 mars 2011 à 14:58 | | Répondre
  • J'adore!
    Et c'est les pompes funèbres qui ont dû être déçues... Plus de tête = plus petit cercueil...
    Ok, je sors...

    Posté par le dinosaure, 27 mars 2011 à 13:58 | | Répondre
  • Mouahahaha! Enorme!

    J'adore ta chute!

    Posté par Titcheur, 27 mars 2011 à 17:33 | | Répondre
  • Très drôle, ce post!

    tiens, écoute celle-là:

    "Oh Geneviève, comment allez-vous?
    - bof, pas très bien.
    - qu'est-ce qu'il se passe?
    - ben, mon mari vient de mourir
    - oh! de quoi? c'était grave?
    - d'une grippe...
    - oh! bah ça va, alors!"

    (je ne t'oublie pas pour l'interview, quelques contretemps m'ont un peu ralentie -j'ai un mot d'excuse si tu veux-)

    Posté par Marine, 27 mars 2011 à 21:44 | | Répondre
  • Je ne dirai pas que je suis morte de rire, ce serait nul comme jeu de mot, même si c'est vrai.
    J'ignorais que la CPAM s'occupait des conventions obsèques. Pour accélérer leur diversification, je leur suggère de s'appeler désormais CAPM: cercueils à prix massacrés.

    Posté par Nine, 28 mars 2011 à 22:18 | | Répondre
  • Bonsoir à toi(vouis toi, the Queen)!

    J'en peux plus de rire! J'ai pas la force d'écrire tellement je me gondole (de Venise of course!)... J'ai peur de passer de vie à trépas à cause de la SECU!!!
    Bon, la nuit porte conseil: j'frais mon commentaire demain, si je suis encore en ce bas monde...

    Dudéclin, alias Tutentitane, ex Supertalchant (ça se dégrade grave!)

    Posté par Dudéclin, 29 mars 2011 à 01:05 | | Répondre
  • Pourvu que cette histoire de PMA se termine comme au pays des Bisounours !!!

    Posté par Frédeborêves, 29 mars 2011 à 13:15 | | Répondre
  • Oups j'me suis trompé ça c'est pour titch ! Sorry Queen mom...

    Posté par Frédeborêves, 29 mars 2011 à 13:15 | | Répondre
  • PMA...Pompes funèbres...La boucle est bouclée...OK je sors...

    Posté par Frédeborêves, 29 mars 2011 à 13:17 | | Répondre
Nouveau commentaire