30 octobre 2012

LOVING MÉMÉ

CarmenCru03FranceLoisirs

Mémé revient, Mémé revient. Pour dire son émoi, son sentiment d'impuissance face à une véritable machine à broyer les espoirs les plus vains quoique légitimes à tout être humain en recherche d'âme soeur, j'ai nommé le site de rencontres.

Oui, lecteur scié, Mémé cherche son double, son alter ego, son prince charmant, son chevalier servant, son chéri, son coquin, son camarade, son pote, parce que trop, c'est trop, une belle femme comme ça sans personne pour y conter fleurette, c'est pas humain, faut faire quèquechose, nom de bleu !

Remontée à bloc par son puÎné, le délicieux MiBroteur2, alias Doudur, alias le Doude, Mémé va tenter devant vous de pécho vite fait bien fait et plus vite que ça.

Fondant sur mon MacBook Air jantes alu intérieur cuir, comme l'aigle sur l'agneau, j'ai tenté, moi Mémé, de contacter sans préambule divers représentants de la gent masculine pouvant prétendre à concourir. On m'avait dit que Mistic était gratos pour les filles. C'est vrai, jusqu'à ce que je me fusse benoîtement inscrite sous le doux pseudo de Pucellequ'hierEtMoinsQueDemain. Je reçus à la seconde tant et plus de profils d'amateurs dont le bon goût le disputait à l'ardeur et auxquels je me dépêchai d'envoyer un message dont on m'avertit qu'il était gratuit. La précision était louche, pour cause, il fallait raquer pour répondre à la réponse du message gratuit. Dans le même temps, je recevais quantité de mails me prévenant que des photos de prétendants venaient de m'être dévoilées. Et moi, pauvre Mémé bavante, je cliquais, je cliquais. Pour découvrir quoi ? Des photos floutées accompagnées d'un lien pour déflouter, payant bien sûr.

Dans mes messages aux malheureux encore ébouriffés par la fulgurance de ma prise de contact, dans le but avoué de contrer la tentative grossière de racket de ce site, je donnai une adresse mail destinée à communiquer en direct et à l'oeil. L'un de ces messieurs me répondit en m'envoyant une adresse mail incomplète. L'émotion sans doute. Je n'ose imaginer d'autres explications, celle notamment de ma tronche pour lui non floutée et qui lui aurait causé un genre de nausées. 

C'était Mémé qui ne vous dit pas à bientôt pour vous narrer ses aventures.

 

 

 

 

Posté par QueenMom à 20:57 - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur LOVING MÉMÉ

    Hé ben te revoilà!! et en grande forme!
    Alors comme ça c'est une arnaque les sites de rencontre??? Pffff...

    Posté par Titcheur, 30 octobre 2012 à 23:59 | | Répondre
  • Ah! Le retour de la Mémé. Je suis trop contente.
    Je me suis régalée à te lire. Tu sais que ton pseudo est fabuleux?
    Par contre, Mibroteur2, plutôt que de t'envoyer sur un site de rencontre, il n'avait pas un pote à te proposer? Cougar, c'est beaucoup plus tendance que les sites de rencontres non?

    Posté par Nine, 08 novembre 2012 à 13:02 | | Répondre
  • Ah ma chère Nine, quel plaisir de te lire ! Mon puîné m'a conseillé de prendre des habitudes dans le troquet d'étudiants du 5è où il a travaillé, parce qu'il y a des vioques, comme moi ! Parce que les djeun's, je peux pas, mais alors pas du tout !! Les trop vioques non plus d'ailleurs, ce qui réduit gravement le champ des possibles. Ou alors des moyens jeunes. Bref, c'est pas gagné. Il faudrait que je fasse un billet sur mes rencontres car j'avais déjà sévi sur un site et n'avais pas été déçue par les gars que j'avais sélectionnés...

    Posté par QUEEN MOM, 08 novembre 2012 à 17:28 | | Répondre
  • Queen Mom, tu attises ma curiosité. Le récit de tes rencontres, j'en salive à l'avance.

    Posté par Nine, 13 novembre 2012 à 21:13 | | Répondre
  • Mais t'as dû aller sur "Men opposent" mamette ! Tu m'en bouches un coin la mémé, Chapeau ! Moi qui attend le gérontophile en tissant ma quenouille à la pierre noire ... En tous cas sacrément contente de te relire, ta prose qui propose ton propre prose me repose.

    Posté par breucq, 19 novembre 2012 à 19:30 | | Répondre
  • moi itou, j'attends le gérontophile amateur de faux pis sans faux pas !

    Posté par QUEEN MOM, 19 novembre 2012 à 21:32 | | Répondre
Nouveau commentaire